Décès d’un survivant que je pensais immortel…

Stephen Hawking nous a quittés, à l’âge de 76 ans alors que les médecins lui avaient annoncé son proche décès à l’âge de 21 ans.

Atteint d’une maladie neuromusculaire foudroyante, il a bravé les pronostics et est devenu un mystère pour la médecine.

“Mes espoirs ont été réduits à zéro quand j’avais 21 ans. Tout ce qui est arrivé depuis n’est que du bonus”, déclarait-il au New York Times en 2004, en faisant référence à sa maladie.

Je ne peux que vous conseiller ce film : The theory of everything. Il narre la vie du physicien et cosmologiste Stephen Hawking, en particulier sa jeunesse. Il s’agit ici de l’adaptation par Anthony McCarten des mémoires Travelling to Infinity: My Life with Stephen écrites en 2008 par la première femme de Hawking, Jane Wilde.

Un homme brillant, un scientifique extraordinaire, prisonnier de son corps, mais plus que jamais vivant grâce à son cerveau intact. Ce dernier lien qui nous raccroche à la vie et au monde des valides.

Reposez en paix, cher Monsieur Hawking, nous ne vous oublierons.