Une très longue chronique pour Jeunesse éternelle qui mérite une publication intégrale !

Merci à Mila d’avoir si finement analysé ce roman.

“Ce roman m’a attirée dès le début par son originalité. L’histoire m’a tout de suite paru passionnante et croyez moi, elle l’est. Au début je n’étais pas tout à fait dedans mais j’ai très vite été séduite par la plume de Nathalie Le Gendre et son récit captivant. Je ne veux surtout pas trop vous en révéler à propos de ce livre car il m’a énormément surprise et je veux que cela en soit de même pour vous. C’est une histoire très mystérieuse qui nous fait mener une enquête haletante au suspens impressionnant.
Dans ce livre, on suit deux histoires en parallèle et je tire ma révérence à l’auteur car écrire une histoire c’est déjà difficile, mais alors deux ! Bravo ! La trame est extrêmement bien menée et les mots de Nathalie Le Gendre sont beaux, tournées à la perfection à chaque phrase. Je suis tombée entre les mailles du filet et je n’ai pu m’en défaire qu’à la dernière page. Tant de questions nous harcèlent tout au long du récit qu’on ne peut tenter de toutes les résoudre. Et quand bien même on s’interroge, la plupart de nos solutions sont fausses et erronées. 
C’est difficile de s’attacher aux personnages, notamment celui de Léna car, sa mémoire lui faisant défaut, on ignore beaucoup de choses à son propos. Son comportement est parfois agressif mais en même temps, on ne peut s’empêcher de l’apprécier et de se mettre à sa place. Elle est très touchante dans son caractère et sa façon d’être. Beaucoup de phrases m’ont mis les larmes aux yeux, ne me laissant pas indifférente.
Je me dois aussi de vous parler de Shanel, l’écrivaine et l’actrice du manuscrit confié à Léna, car on la suit durant une bonne moitié du roman. C’est quelqu’un de très intéressant et profond. J’ai eu du mal à comprendre certains de ses choix mais après réflexion, on peut concevoir. On peut s’imaginer qu’une personne est prête à tout pour rester éternellement jeune, quitte à risquer sa vie. On peut admettre que quelqu’un de malheureux veut connaitre le bonheur par tous les moyens.
J’ai aussi trouvé un aspect qui m’a mis mal à l’aise durant ma lecture , quelque chose de malsain. Mais c’est par ce côté également que j’ai découvert le talent de Nathalie Le Gendre à nous faire nous sentir mal mais sans jamais exprimer pourquoi. On est trompé tout le long du récit et ce n’en est que plus effrayant. Sa plume nous plonge dans ce mystère inconcevable et immersif tout en nous extasiant devant la beauté des mots et du texte.
Le message passé dans ce roman est essentiel de nos jours. Maintenant que la science fait de gros progrès, sommes nous toujours certains que la Vie Éternelle est possible ? N’est-ce pas simplement une utopie qui causera plus de problèmes qu’elle n’en comblera ? Si nous avons été crées en tant qu’individu pour mourir un jour, pourquoi vouloir modifier notre inestimable nature ?
J’ai deviné la fin une vingtaine de pages avant la révélation et cela m’a légèrement déçu mais vraiment peu car j’ai tout de même été surprise. De plus, les dernières pages sont une tempête de révélations et d’étonnements, d’incompréhension et de méconnaissance.
Conclusion : Pour finir, vous aurez sans doute compris que, malgré un début difficile, ce roman a été une très belle découverte pour moi. Entre deux histoires ensorcelantes qui se regroupent, des personnages touchants, intéressants et une enquête qui nous tient en haleine, j’ai eu beaucoup de mal à me défaire de cette histoire plus que fascinante. L’écriture de l’auteur est un immense point fort par sa qualité, sa fluidité et sa distinction. Accompagné d’un très beau message, cet ouvrage n’a pu que me plaire. Je vous l’accorde, le fait que j’ai deviné la fin m’a un peu refroidi mais d’autres révélations dont j’ignorais tout sont apparues. La surprise était donc quand même bien au rendez-vous. On remarque le grand travail effectué sur ce manuscrit et je suis vraiment ravie de l’avoir découvert. Sincèrement, je vous le conseille si le résume vous intrigue ou vous parle, c’est un très bon livre. Merci encore aux éditions Bayard pour l’envoie de ce roman.
Le connaissiez-vous ? Allez-vous sauter dessus en librairie ? L’avez-vous déjà lu ? Le résume vous intrigue-t-il ?
Une magnifique découverte !”

Le blog de l’auteur pour de belles lectures : Rêve avec les mots