En 2014, le Prix des Ados de Deauville a primé :

2014 > Prix du Festival Livres & Musiques de Deauville

Si vous avez la musique dans les tripes et le CŒUR, ce roman est pour vous.

 

A l’occasion des dix ans du prix, les anciens lauréats ont été mis à l’honneur.

“Nathalie Le Gendre est la lauréate du Prix des Ados 2014, pour son roman Écoute battre mon coeur. Pour fêter les 10 ans du prix, elle a répondu aux questions concoctées par Tom et Mahora, du lycée Maurois de Deauville !”

Je vous livre ici le début de cette interview :

L’ado qui sommeille en vous !

Quel ado étiez-vous ?
Ayant beaucoup de responsabilités pour mon âge, j’étais un peu renfermée, sauvage et éprise de l’océan.

Quel genre de musique écoutiez-vous ? vos goûts ont-ils évolué ?
J’écoutais du rock et du hard rock. Oui, mes goûts ont évolué et heureusement ! Je suis aujourd’hui très éclectique en matière d’art, j’aime goûter à tout, à partir du moment où cela me fait vibrer. Mais j’apprécie toujours autant le métal et le rock.

Quel genre de lecteur étiez-vous ? Quel était votre endroit favori pour lire ?
Je lisais ce qui me tombait sous la main. À mon époque, nous n’avions pas toute la richesse actuelle que donne la littérature de jeunesse. Ma chambre était mon repère, mon cocon.

Pour lire la suite, je vous invite à vous rendre sur la page du Prix des Ados de Deauville.

Chère lectrice, cher lecteur, je vous dis à très bientôt… pour la sortie très proche de mon roman suspense-historique !

Pour la saison 9 de leur prix littéraire, Vendée’Lire a sélectionné…

Le vieux sur la falaise

Affiche du prix littéraire :

Clique sur l’affiche pour en savoir plus sur Vendée’Lire.

Chaque livre proposé pour le vote doit répondre à une série de critères prédéfinis :

  • Le héros du livre est un adolescent.
  • Les titres sont édités depuis moins d’un an. 
  • Les ouvrages doivent être abordables et accessibles pour des élèves du niveau 5ème-4ème.
Chaque année, 14 romans sont ainsi présélectionnés et proposés à la lecture aux collégiens.”

Mon roman LIBRE est dans “les goulus” :

Souvenez-vous, il est dans la sélection du Prix des jeunes lecteurs du Cambrésis : Dé-Lire. La gourmandise est à l’honneur de cette deuxième édition.

À cette occasion, un salon est organisé : vendredi 12 et samedi 13 mai 2017 dans les salles de réception de la mairie de Cambrai.

Merci aux organisateurs d’avoir accepté une e-rencontre grâce à Skype. Ainsi, demain matin, j’aurai l’immense plaisir de partager et d’échanger avec de nombreux jeunes lecteurs (cycle 3 et collégiens).

Je souhaite un grand succès à cet événement !

 

Le Prix Chronos Suisse 2017 dans PRESSEPORTAL :

Cette année, les cinq ouvrages en compétition ont été lus par 2347 personnes, un record !

“Le Salon du livre et de la presse de Genève a accueilli, ce mercredi 26 avril 2017, 600 juniors et seniors à la remise du 21e Prix Chronos, animée par Jean-Marc Richard. Le prix est décerné à deux ouvrages : Le vieux sur la falaise de Nathalie Le Gendre et Mémé Dusa d’Anne Schmauch.”

“Pour cette édition, seniors et juniors se sont différenciés par leurs goûts. Ainsi deux livres ont remporté la majorité des voix et gagnent le Prix Chronos 2017.”

Cliquez ici pour lire la suite…

C’est la première fois que je participe de l’extérieur à une remise de prix…

Et franchement, j’ai eu le cœur lourd de n’être que spectatrice et non actrice de ce moment si particulier.

J’ai adoré les saynètes, les court-métrages, les différents jeux autour des 5 romans de la sélection. L’émotion était bien présente, mais il me manquait la chaleur de la salle, le contact humain, les rires et les regards…

Les regards… Surtout, les regards…

Un grand merci à Sylvie Fiaux et à ceux qui rendent possible ce prix unique : la lecture intergénérationnelle !

Qui a dit que la littérature jeunesse n’était que pour les enfants ? 

A bientôt, ici ou ailleurs…

 

 

Dans la sélection 2017 du Prix Gayant Lecture :

Il est dans la catégorie 3 (fin primaire/début collège).

C’est un prix que mon roman Dans les larmes de Gaïa a obtenu en 2005, dans la catégorie 4. Et pour cela, j’avais reçu un beau Gayant (géant) en terre cuite qui domine sur une étagère au-dessus de mon bureau.

Curieux, cliquez ici pour en savoir plus sur les géants de la ville de Douai.