On en parle et on a aimé

>>>Dans les coups de cœur des libraires de la Librairie du Centre (Bulletin secondaire).

>>>On en parle dans le Quotidien des Jeunes, à La Réunion.


>>>Élu livre préféré des élèves de CM1 de l’école Saint-Guénolé Goven dans le cadre de leur festival Littéral’Ouest (“Dès la petite section, les élèves s’exercent à voter dans le cadre du projet Littéral’ouest”)

“La sélection 2017 a beaucoup plu aux enfants car elle a permis de beaux échanges et des réflexions  sur les dangers d’être connecté en permanence et sur le  thème du respect de la vie privée.”

>>>On en parle dans Beth El Vallée* :

“Puis encore et encore des livres qui nous intéressent à notre monde, qui nous ouvrent l’esprit et qui nous font plaisir ! :

Nathalie Le Gendre nous offre Le village où les enfants ne riaient plus, un îlot dans lequel Louise va bousculer les diktats d’une boutique étrange et mystérieuse qui rend triste tous les habitants de ce village, c’est sans compter sur Louise et sa grand-mère qui vont œuvrer à faire revenir le sourire et la joie de vivre !”

*Beth El Vallée, c’est : “Après plus de 20 ans et plus de mille émissions de radio sur Vallée FM, Nathalie Zylberman, Jacques Eljam et Edmond vous donnent rendez-vous sur le blog Beth El Vallée des communautés juives de la Vallée de la Marne, le blog littéraire et culturel tout simplement.”

« Les Mots du Monde face aux maux du monde, envers et contre toute morosité… Lisons ! »

Chère lectrice, Cher lecteur,

Le mois de mars est là et le printemps viendra bientôt épanouir la nature.

De mon côté, ce mois-ci est synonyme de rencontres.

À Nantes :

Exceptionnellement, j’ai accepté l’invitation du Festival AtlantideLes Mots du Monde à Nantes – du 2 au 5 mars 2017 au LU (Lieu Unique – ancienne usine – et non pas Lefèvre Utile, notre fameux Petit Beurre Lu que nous nous régalons à croquer par les oreilles) et dans la ville.

Pourquoi ai-je accepté ?

  • mon roman Le vieux sur la falaise était sélectionné pour le Prix Bermont/Boquié de Nantes (remis le dimanche 5 après-midi au LU)
  • c’est chez moi : plus facile pour m’y rendre et moins fatigant
  • enfin : j’y retrouverai avec une certaine émotion des classes de jeunes élèves en primaire.
Pourquoi avec émotion ?

Parce que cela va faire 3 ans que je ne me suis pas déplacée pour aller à la rencontre de mes lecteurs, en milieu scolaire, en médiathèque ou sur les salons ! Je vous garantis que le trac est là !

Ma participation à ce festival se fait en fonction de mes moyens physiques, aussi je ne serai que peu présente (mercredi 1er et vendredi 3 mars, l’après-midi).

E-Rencontres :

Le village où les enfants ne riaient plus est sélectionné pour le Prix du Livre de Paris-Orly 2017 et, comme pour la plupart des prix, des rencontres sont bien sûr organisées.

J’ai accepté d’y participer, mais ce sera une présence virtuelle. Une première !

Deux journées que j’attends avec impatience et appréhension. Est-ce que la technologie ne nous fera pas faux bond ? Est-ce que le contact sera chouette malgré l’écran entre nous ?

Je vous raconterai ces premiers pas avec les E-Rencontres qui se dérouleront fin mars.

En attendant, je vous souhaite de belles lectures et un début de printemps serein,

À bientôt, ici ou ailleurs…