Seule

Le récit tient en haleine jusqu’au bout, soutenu par un double suspense : l’un lié aux difficultés de survie face à l’hostilité des éléments, – l’on se demande sans cesse comment elle va s’en sortir et avec quelles séquelles -, l’autre lié à la confusion de ses souvenirs qui fait attendre des éclaircissements jusqu’à la fin.
Une façon convaincante de faire découvrir un milieu différent.
LIVRJEUN Nantes – 2018

Malika rêve de partir sur les traces des grands explorateurs des pays nordiques. Ses vacances en Suède, au cœur du territoire des Sami, vont lui permettre de découvrir les paysages figés par le froid, les aurores boréales et surtout ses racines familiales. Mais le voyage tourne court. La jeune fille est victime d’un terrible accident de voiture, dont elle est la seule survivante. Blessée à la tête, Malika erre en pleine forêt, sans comprendre ce qui s’est passé.

Comment survivre dans cet environnement glacial et hostile alors qu’elle doit lutter pour retrouver la mémoire ?

 

Parution : octobre 2017
Aux éditions Oskar – Collection SUSPENSE
103 pages

Extrait du roman en bas de page…


Les prix

 


Les avis

C’est un roman court, un excellent thriller très rythmé, percutant, plein de suspense et de surprises.” Revue La Joie par les Livres du CNLJ- 2018

Un excellent roman junior écrit d’une main de maître par Nathalie Le Gendre qui sait balader son lecteur du début à la fin… bluffante ! (…) une version jeunesse du film The Revenant avec Leonardo Di Caprio au cœur du territoire des Sami !Médiathèque de Pacé – 2018

Encore une fois, Nathalie Le Gendre propose un beau texte autour de la famille, des liens, des secrets mais aussi un beau portrait d’ado qui se révèle, livrée à elle même.” Blog Les papotis de Sophie

La construction du roman maintient le mystère tellement bien jusqu’au bout que le lecteur est amené à en reprendre la lecture avec un œil neuf, après le dénouement ! Un bon récit qui mêle habilement aventure humaine et initiatique, découverte d’une région hors du temps, suspense et donne vie à une héroïne attachante qui se bat avec courage dans une nature hostile pour survivre.OPALIVRES 2018

Roman original qui est en fait un thriller et au delà de l’aventure humaine de la survie dans un pays du grand nord parle de la famille et des des liens qui l’unit. Lecture agréable et haletante.” Saomalgar sur Babelio

L’intrigue est addictive, les paysages que nous découvrons au travers des yeux de notre petite héroïne sont magnifiques et j’ai beaucoup aimé comment est traité le sujet de la famille à travers cette histoire.” Blog Les Lectures de Val

Le fait de raconter l’histoire de Malika au présent apporte un effet dramatique, tandis que le fait de proposer les flash-backs d’avant l’accident permet de souffler un peu. L’auteur donne également au lecteur des petites “leçons de survie” qui peuvent toujours être utiles.” Blog Des Encres sur le Papier

Nathalie Le Gendre emmène son lecteur sur les pas du peuple Sami en Suède à la découverte d’une nature qui semble hostile. Son ouvrage séduira le jeune lecteur qui aime les livres d’aventures et de suspens.” Blog TOUTSURMONADO (le blog destiné aux parents d’ados)(10 dec 17)


Extrait

(…)

Depuis combien de temps roulent-ils ? Ce voyage n’en finit pas ! Un véritable cauchemar ! D’abord le trajet en avion pour rejoindre la Suède, puis l’interminable route dans une voiture de location pour se rapprocher du parc national d’Abisko. C’est drôle, tout de même, songe-t-elle. Je croyais pourtant qu’on était arrivés. (…) Une voix hurle. Une voix déformée et étrangement aiguë qui lance une phrase incompréhensible alors que le véhicule fait une embardée terrible. La portière à laquelle la jeune fille est toujours cramponnée s’ouvre. Curieusement, elle n’a pas sa ceinture de sécurité et elle est violemment projetée sur la chaussée, sa tête heurtant le bitume glacé. (…)

Les jambes engourdies, Malika se lève tant bien que mal et esquisse un rictus. Sa migraine lancinante s’intensifie, comme un étau qui lui comprimerait le crâne. Déterminée, elle avance à pas lents jusqu’au bord du ravin où repose la carcasse noire et fumante de la voiture. Cette vision lui donne un haut-le-cœur. Ou alors est-ce la faim et le froid mêlés au choc du drame qui lui tournent la tête ? Elle chancelle et se cramponne au tronc d’un bouleau. De longs sanglots secouent son dos courbé. Tout son monde s’est écroulé en une fraction de seconde. Elle n’a plus rien. À travers ses larmes, Malika regarde à nouveau la route et tente de réfléchir malgré la douleur.

— Il y a forcément quelqu’un qui passera par-là ! s’écrie-t-elle.

Oui, mais… Combien de temps devra-t-elle attendre avant de mourir de soif ou d’hypothermie? La jeune fille n’a aucune idée de l’heure qu’il peut être. Elle cherche le soleil au-delà la cime des arbres qui l’entourent, mais il ne dépasse pas l’horizon, maintenant camouflé derrière une épaisse couverture nuageuse.

Les nuits polaires.

(…)