Pour la saison 9 de leur prix littéraire, Vendée’Lire a sélectionné…

Le vieux sur la falaise

Affiche du prix littéraire :

Clique sur l’affiche pour en savoir plus sur Vendée’Lire.

Chaque livre proposé pour le vote doit répondre à une série de critères prédéfinis :

  • Le héros du livre est un adolescent.
  • Les titres sont édités depuis moins d’un an. 
  • Les ouvrages doivent être abordables et accessibles pour des élèves du niveau 5ème-4ème.
Chaque année, 14 romans sont ainsi présélectionnés et proposés à la lecture aux collégiens.”

Chronique et coup de cœur :

Coup de cœur de la commission jeunesse (avril à juin 2017) de l’APBD (Association Professionnelle des Bibliothécaires et Documentalistes)

 

 

 

***

Une chronique pour Piégé sur le blog Les papotis de Sophie

“(…) Un roman qui ne laissera pas insensible les jeunes lecteurs.”

Pour le reste de la chronique, cliquez sur la couverture du roman :

Le Prix Chronos Suisse 2017 dans PRESSEPORTAL :

Cette année, les cinq ouvrages en compétition ont été lus par 2347 personnes, un record !

“Le Salon du livre et de la presse de Genève a accueilli, ce mercredi 26 avril 2017, 600 juniors et seniors à la remise du 21e Prix Chronos, animée par Jean-Marc Richard. Le prix est décerné à deux ouvrages : Le vieux sur la falaise de Nathalie Le Gendre et Mémé Dusa d’Anne Schmauch.”

“Pour cette édition, seniors et juniors se sont différenciés par leurs goûts. Ainsi deux livres ont remporté la majorité des voix et gagnent le Prix Chronos 2017.”

Cliquez ici pour lire la suite…

C’est la première fois que je participe de l’extérieur à une remise de prix…

Et franchement, j’ai eu le cœur lourd de n’être que spectatrice et non actrice de ce moment si particulier.

J’ai adoré les saynètes, les court-métrages, les différents jeux autour des 5 romans de la sélection. L’émotion était bien présente, mais il me manquait la chaleur de la salle, le contact humain, les rires et les regards…

Les regards… Surtout, les regards…

Un grand merci à Sylvie Fiaux et à ceux qui rendent possible ce prix unique : la lecture intergénérationnelle !

Qui a dit que la littérature jeunesse n’était que pour les enfants ? 

A bientôt, ici ou ailleurs…

 

 

Dans la sélection 2017 du Prix Gayant Lecture :

Il est dans la catégorie 3 (fin primaire/début collège).

C’est un prix que mon roman Dans les larmes de Gaïa a obtenu en 2005, dans la catégorie 4. Et pour cela, j’avais reçu un beau Gayant (géant) en terre cuite qui domine sur une étagère au-dessus de mon bureau.

Curieux, cliquez ici pour en savoir plus sur les géants de la ville de Douai.

Prix des Internautes Nantes, en parallèle du prix Bermond-Boquié 2017, pour :

A cette occasion, j’ai eu la chance de rencontrer quatre classes de CM1/CM2. Émotion et curiosité au rendez-vous.

Une pensée pour Jule sans “S”, il se reconnaîtra, un gourmand d’histoires à l’esprit vif.

Beaucoup de livres achetés et de dédicaces.

Quelques heures hors du temps qui font du bien à l’âme et au cœur.

Je suis heureuse de partager ma joie avec vous,

A bientôt, ici ou ailleurs…