En cet été caniculaire, plonge dans ce roman pour frissonner de froid et d’angoisse…

(…) Seule donc, Malika doit trouver les moyens de survivre dans l’hiver polaire. Par chance, elle avait lu beaucoup avant cette expédition : des livres de survie, des récits d’aventures dans cette région du monde, des romans. Mais mettre en pratique les conseils théoriques demande beaucoup d’énergie, de dépassement de soi. D’épreuve en épreuve, l’adolescente finit par frôler la mort. (…)
Le récit tient en haleine jusqu’au bout (…)
Une façon convaincante de faire découvrir un milieu différent.LIVRJEUN Nantes 2018.

Pour en savoir plus sur ce roman, clique sur la couverture !

Chronique et coup de cœur :

Coup de cœur de la commission jeunesse (avril à juin 2017) de l’APBD (Association Professionnelle des Bibliothécaires et Documentalistes)

 

 

 

***

Une chronique pour Piégé sur le blog Les papotis de Sophie

“(…) Un roman qui ne laissera pas insensible les jeunes lecteurs.”

Pour le reste de la chronique, cliquez sur la couverture du roman :

Le Prix Chronos Suisse 2017 dans PRESSEPORTAL :

Cette année, les cinq ouvrages en compétition ont été lus par 2347 personnes, un record !

“Le Salon du livre et de la presse de Genève a accueilli, ce mercredi 26 avril 2017, 600 juniors et seniors à la remise du 21e Prix Chronos, animée par Jean-Marc Richard. Le prix est décerné à deux ouvrages : Le vieux sur la falaise de Nathalie Le Gendre et Mémé Dusa d’Anne Schmauch.”

“Pour cette édition, seniors et juniors se sont différenciés par leurs goûts. Ainsi deux livres ont remporté la majorité des voix et gagnent le Prix Chronos 2017.”

Cliquez ici pour lire la suite…

C’est la première fois que je participe de l’extérieur à une remise de prix…

Et franchement, j’ai eu le cœur lourd de n’être que spectatrice et non actrice de ce moment si particulier.

J’ai adoré les saynètes, les court-métrages, les différents jeux autour des 5 romans de la sélection. L’émotion était bien présente, mais il me manquait la chaleur de la salle, le contact humain, les rires et les regards…

Les regards… Surtout, les regards…

Un grand merci à Sylvie Fiaux et à ceux qui rendent possible ce prix unique : la lecture intergénérationnelle !

Qui a dit que la littérature jeunesse n’était que pour les enfants ? 

A bientôt, ici ou ailleurs…

 

 

On en parle et on a aimé

>>>Dans les coups de cœur des libraires de la Librairie du Centre (Bulletin secondaire).

>>>On en parle dans le Quotidien des Jeunes, à La Réunion.


>>>Élu livre préféré des élèves de CM1 de l’école Saint-Guénolé Goven dans le cadre de leur festival Littéral’Ouest (“Dès la petite section, les élèves s’exercent à voter dans le cadre du projet Littéral’ouest”)

“La sélection 2017 a beaucoup plu aux enfants car elle a permis de beaux échanges et des réflexions  sur les dangers d’être connecté en permanence et sur le  thème du respect de la vie privée.”

>>>On en parle dans Beth El Vallée* :

“Puis encore et encore des livres qui nous intéressent à notre monde, qui nous ouvrent l’esprit et qui nous font plaisir ! :

Nathalie Le Gendre nous offre Le village où les enfants ne riaient plus, un îlot dans lequel Louise va bousculer les diktats d’une boutique étrange et mystérieuse qui rend triste tous les habitants de ce village, c’est sans compter sur Louise et sa grand-mère qui vont œuvrer à faire revenir le sourire et la joie de vivre !”

*Beth El Vallée, c’est : “Après plus de 20 ans et plus de mille émissions de radio sur Vallée FM, Nathalie Zylberman, Jacques Eljam et Edmond vous donnent rendez-vous sur le blog Beth El Vallée des communautés juives de la Vallée de la Marne, le blog littéraire et culturel tout simplement.”